Humour RH du jour sur les jeunes Y et C

23/02/2019
Auteur: D Piekarski

Une question me vient souvent: pourquoi nos jeunes ont des difficultés à trouver un premier emploi ?

ImageJe vais  partager mon analyse et même les causes possibles identifiées de ce manque d'attrait pour cette Richesse de Compétences et même de Talents que nous trouvons dans la Génération Y ou C 

  • Nos jeunes font des Etudes Supérieures. Oui mais savent-ils pourquoi? 

J'interviens depuis plusieurs années en Milieu Universitaire . 

Avez-vous déjà réfléchi au poids de notre Environnement Social sur l'Orientation de nos jeunes? 

  • Vous êtes un bon élève, vous allez en S
  • Vous êtes un élève moyen, la filière S n'est pas pour vous. 

  • Vous faites une filière S, vous êtes fait pour des Etudes Scientifiques 
  • Vous avez une Mention Bien ou Trés Bien, les écoles supérieures au travers des Prépas, Ecoles de Commerce , Médecine, Ingénieurs sont pour vous. 

 

  • Si je demande à un Etudiant en fin de Scolarité: Master, Ingénieur par exemple à moins de 3 mois de la vie active, ce qu'il veut faire, j'ai souvent des réponses vagues. Vous êtes vous déjà posé la question sur sa réponse? 
  • A une simple question comme, " Où vous voyez vous dans 10 ans", plus de 80% ne savent pas me répondre. 
  • A une question normale à 3 mois de son employabilité, si je demande à un jeune " Ingénieur" , l'emploi qu'il va rechercher, j'ai des réponses surprenantes que je vous invite à méditer:

Première réponse : je veux être CADRE. Je lui réponds " c'est un statut".

Seconde réponse : je veux être INGENIEUR. Je lui réponds " C'est un titre".  

Troisième réponde : je veux travailler dans l'automobile.... l'aéronautique..... la mécanique. J'ose leur dire " Mauvaise réponse". Réaction?" je ne comprends pas".  "C'est un secteur d'activité." 

Que pouvons-nous en déduire? 

ImageTrop de jeunes choisissent une Filière sans réellement se poser la Question du METIER, de la FONCTION qu'ils veulent 

Il faut aussi avouer que beaucoup de diplômes préparent aux compétences techniques métiers sans mettre l'accent sur les compétences transversales souvent mises en second plan ou même ignorées dans le parcours scolaire supérieur. 

Les jeunes oublient souvent de préparer leur avenir professionnel en se posant la question sur ce qu'ils veulent faire de leur vie personnelle ( projet de vie ) mais aussi leur projet professionnel en logique carrière. Ils manquent de projection ou même de défis se cantonnant au court terme pour beaucoup. 

On peut parler d'un décalage dans l'horizon du TEMPS. Je choisie une filière parce que je suis bon en Maths, Bio, Chimie ou parce ce que je me projette dans un Secteur d'Activité, un Métier . La préparation en therminale du projet de l'étudiant ou même en Ecole Supérieure est trop souvent limitante. Les notes sont-elles le reflet de la personnalité, des Motivations, de ce que ce Jeune veut faire de sa vie, de ses Passions. 

  • Nos jeunes choisissent trop souvent la Voie choisie par leurs parents. 

Et oui, beaucoup de parents se projettent dans la future Réussite de leur enfant. Le dictat sociétal et ses représentations font que la réussite est trop souvent limitée à la filière et au nombre d'annés passées post BAC + 2, +5 ...., à l'image de l'Ecole : Université, Ecole Ingénieur, Ecole de Commerce et sa notation, son Brand Image en France ou même en International. 

Depuis de nombreuses années, tout petit , l'enfant a son destin imposé par ses Professeurs : il doit faire S, il peut aller en Ecole de ...., il est trop limité pour .... mais aussi par ses Parents : tu seras médecin, pas de CAP BEP , tu feras un métier dans .... car ils embauchent ou à l'inverse, fais comme il te plait tant que c'est un Bac + ......

De tout temps, cela a existé. Avant, on réussissait parce qu'on était " Instituteur", maintenant, c'est parce qu'on a un diplôme d' " Ingénieur", de Master .....

ImagePeut-être que cela fournie un début de réponses sur les difficultés d'Emploi Post Ecole de nombreux jeunes. Ils n'ont pas de lisibilité ou même pire, de connaissances sur les compétences attendues : savoirs - savoirs faire ou même savoir-être de la fonction pour laquelle ils vont postuler. Ils ne s'intéressent que trop peu aux taches que cette fonction leur demandera . Ils ne savent pas exactement le métier ou la fonction qu'ils veulent en emploi avec le risque comme pour leurs études de " se casser s'ils n'aiment pas, se plaisent pas dans l'emploi" 

Une autre cause possible est le manque d'intérêt pour les compétences connexes. Ils limitent souvent les compétences apprises aux savoirs techniques. Une question se pose: pour être responsable d'atelier, de bureau d'études, R et D, logistique, chargé d'affaires ..... quelles sont les compétences nécessaires pour la FONCTION? . Nos diplômes préparent-ils nos jeunes aux compétences transversales comme le management, la gestion, l'organisation, la QHSE, la communication interpersonnelle? et pire encore, sont-ils adaptés aux enjeux de savoir-être, d'adaptatbilité aux changements, d'ouverture, de flexibilité ? 

  • Une réel décalage entre la vision et la réalité du travail

Nos jeunes sont mal préparés pour s'intégrer dans le Monde Professionnel. Même si on parle de Génération Y ou C, ils ont trop souvent des a-prioris sur les Entreprises, avec le sentiment d'être " exploités" en sortant de l'Ecole, sous-payés car trop jeunes avant même de travailler. Normal, notre système éducatif leur fait penser que parce qu'ils ont fait X années d'Etudes Supérieures, ils doivent gagner autant. 

Le monde universitaire méconnait bien trop les régles imposées des Conventions Collectives en matière de Classification et donc de Tranches de rémunération. Il oublie que la rémunération varie également entre Régions et que avoir des connaissances ne suffit pas pour être au TOP de sa Fonction. Il faut apprendre à expérimenter et que cela peut demander des mises en pratique autres que les Diplômes. La différenciation peut se faire par les Diplômes, les Ecoles. Mais, cela ne suffit plus. Entre deux diplômés d'une même école, la réelle différenciation se fera par le Savoir-Etre de la Personne. 

Et oui, les diplômes amènent la Culture, la Connaissance mais ils ne remplaceront jamais l'Intelligence Humaine, le talent que chacun à en SOI et qui fait sa Valeur Unique. 

ImageLe savoir est devenu un pré -requis. L'expérience n'est plus un gage de compétences . Le savoir-être devient la VRAIE valeur de l'efficience, de l'innovation de toute Structure et de ses Hommes. Ceci explique également la nécessité de faire évoluer en continue nos savoirs et savoir-faire pour être dans un savoir-être adaptable, évolutif, source de curiosité continue et de remise en cause. 

Apprenons à manager par le savoir-être puisque le savoir est un postulat. Sachons dynamiser les resssources humaines de nos Jeunes pour les rendre acteurs des mutations et des changements de notre Société. Au fond,  les X et Baby-boomers à la tête des organes de pouvoir et de décision conditionnent la Pensée et les Croyances de certains jeunes. N'est ce pas finalement une des causes majeures de la fuite de notre jeunesse vers des Ecoles à l'Etranger ou même vers des Emplois ou la Création d'Entreprises dans d'autres pays que notre Belle France?  et même du manque d'employabilité compétences de beaucoup  en France. 

ImageSi vous êtes intéressés par nos formations - coachings Management Transgénérationnel, Développer les talents des Y et C, Innover dans vos pratiques managériales en Agility Efficiency"   

Commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Nom ou Pseudo (obligatoire)

Email (obligatoire)

Site internet
(facultatif)

Votre commentaire

Recevoir les réponses à ce commentaire par email

Je souhaite recevoir la newsletter

Dans la même catégorie